Psychogénéalogie

La psychogénéalogie est une approche thérapeutique qui se réfère aux données généalogiques et aux impacts psychologiques sur les descendants.

Elle dévoile :

  • les répétitions d’évènements, génératrices de fidélités comportementales inconscientes chez le descendant
  • relève les non-dits et les secrets de famille
  • remet tout le monde à la place réelle qu’il occupe malgré sa disparition si c’est le cas (abandon, avortements, mort-nés, fausses couches etc.)

La plupart des problématiques analysées en psychogénéalogie se base sur des loyautés familiales. Les schémas se répètent jusqu’à ce qu’un descendant ait le moyen d’arrêter cette histoire, il est le maillon qui changera la chaine (il ne coupe pas, il change !). Les mémoires bloquantes s’exprimant dans la vie du descendant sont d’origines multiples tels l’impact des prénoms, l’abandon, les mémoires de crime, d’inceste, de désamour, de silence, suicide, les chutes sociales et tant d’autres qui impactent directement sur la vie amoureuse, le travail, la carrière, le bien être psychique… du descendant.

En faisant face à ces ‘cadeaux’, l’individu a la possibilité de se libérer de tout ce poids inconscient familial et mettre en paix tous ses ancêtres qui n’ont pu s’en libérer.

Heureusement, l’arbre généalogique transmet également de belles choses !

Les objectifs de la psychogénéalogie : 

  • Prendre conscience des mécanismes familiaux
  • Se libérer des emprises familiales aux lourdes conséquences
  • Vivre enfin sa propre vie 

Découverte et compréhension sont les maitres-mots d’une aventure, d’un immense voyage chez nos aïeux qui permet de se reconnecter à ses racines, de faire circuler de nouvelles énergies faites d’Amour, tolérance et apaisement.

Tarifs

1ère séance
avec réalisation du génosociogramme

Durée : 1h/1h30

80€

Séances suivantes

Durée : 1h

65€

 

Membre de la Communauté Internationale de Psychogénéalogie

Communauté Internationale de Psychogénéalogistes

C’est la capacité à tenir compte de son héritage et aller au-delà,
à s’en nourrir et simultanément à s’en affranchir,
qui est pour moi le véritable enseignement de l’arbre. 

– Carole Labédan –